Ca y est, c’est le grand jour et vous avez enfin choisi de mettre en ligne votre site web.

Vous avez choisi le nom de domaine qui va bien, vous avez parcouru tous les tutos sur comment utiliser, configurer et optimiser wordpress. Mais avant de vous lancer, je vous conseille quelques petits trucs à faire.

Passer tout de suite en https :

Avant même de lancer la procédure d’installation de votre cms favori, je vous conseille vivement de passer le protocole de votre site en https. Initialement, les sites en https étaient plutôt destinés à l’e-commerce (ou tout du moins à tous ceux qui proposent des transactions en ligne).
Mais voilà, le grand gourou Google a décidé qu’il fallait rassurer les Internautes en proposant des sites sécurisés. Je vous passe tous les détails du protocole mais si vous êtes curieux, une petite recherche sur le web devrait vous éclairer.
A compter de janvier 2017, c’est à dire maintenant, Google veut faire passer tout le web au HTTPS.
Concrètement, qu’est ce que ça change ? Au niveau de la barre d’adresse ,les sites sécurisés auront droit a un petit cadenas vert tandis que les autres auront un simple point d’information.

Vous avouerez que la première version est quand même plus rassurante… d’autant que Google pourrait décider de passer la mention « non sécurisé » en rouge, dans ses prochaines versions de chrome.

Quels avantages en passer en https ?

  • C’est officiel, mais un site en Https peut bénéficier d’un (léger) bonus au niveau référencement.
  • Une site sécurisé inspire plus de confiance, surtout si vous vous adressez à une clientèle étrangère.

et les inconvénients alors ?

  • Au niveau technique, c’est un peu plus compliqué à gérer. Il faut par exemple s’assurer que tous les contenus que vous proposez sont en https (image, iframe, scripts…). Ce n’est par exemple pas toujours le cas des plugins et dans ce cas, il faut mettre les mains dans le code.
  • Le certificat SSL est payant (quelques euros pour un site vitrine). Certains fournisseurs comme OVH proposent ce certificat sans aucun supplément. Si votre hébergeur ne le propose pas, vous pouvez toujours passer par une solution gratuite comme Let’s Encrypt.

Voilà les principaux avantages et inconvénients dans le cadre de la création d’un nouveau site web.

Pour un site web existant, il s’agit d’une migration (un changement d’url) et les inconvénients sont un peu plus importants :

  • Passer à HTTPS remet à zéro tous les compteurs de partages des réseaux sociaux.
  • Comme il s’agit d’une migration, il va falloir être très attentif au SEO et bien préparer toutes les redirections pour limiter un impact négatif.
  • Il va également falloir changer toutes les urls, dans tous les annuaires, sites, blogs où vous êtes référencés.
  • Il y a un risque de contenu dupliqué et google n’aime pas trop ça.

Alors, franchement, si vous créez votre site, qu’il est tout neuf tout beau. Ne faites surtout pas l’impasse sur ce critère, ce sera autant de temps de travail de gagné. Car ne vous y trompez pas, Google veut passer 100% du web en sécurisé. N’attendez pas d’être acculé pour le faire.

Dans le cadre d’un site existant, il n’y a pas vraiment d’urgence absolue, mais c’est quelques chose à envisager à court ou moyen terme. Peut être à l’occasion du lancement d’une nouvelle version de votre site ?

Comment passer un site wordpress en https ?

Dans le cadre d’une création, la procédure est vraiment très simple (voilà pourquoi il faut vraiment le faire).

Chez OVH, vous vous connectez à votre espace client et cliquez sur le nom de domaine que vous souhaitez faire passer en https.
Ensuite vous cliquez sur « commander un certificat », comme sur la page ci-dessous.

Une popup va s’ouvrir, cochez la case SSL puis cliquez sur suivant. Attention, si votre site est avec et sans www, vous devrez faire la manip pour les deux. Une deuxième fenêtre récapitulative va alors s’ouvrir, vous n’avez plus qu’à confirmer et voilà… le tour est joué.

Enfin presque… il vous faudra patienter quelques minutes pour que le certificat soit actif. Après avoir bu un chocolat chaud, un thé ou un café (rayer la mention inutile) vous pouvez faire un petit test en tapant https://votresite.com et la tout devrait aller sur des roulettes.
Le souci, c’est que votre site est maintenant accessible en http et en https. Il faut donc mettre une directive, pour forcer la redirection vers le https.
Tout se passe dans le fichier .htaccess situé à la racine de votre site. Il faut rajouter le code suivant, tout en haut du fichier pour qu’il n’y ait pas de conflits avec les autres directives.

RewriteEngine On
RewriteCond %{SERVER_PORT} 80
RewriteRule ^(.*)$ https://www.votredomaine.fr/$1 [R,L]

N’oubliez pas de changer votredomaine.fr par votre propre nom de domaine.

Normalement, si vous tapez votre url en https, vous devriez être automatiquement redirigé vers la page https.

C’est pas magique ?

Vous pouvez-alors lancer la procédure d’installation de wordpress le protocole https sera automatiquement pris en compte.

Inscrire son site sur Google webmaster tools :

Mais c’est quoi au juste ? Google webmaster tools est une boite à outils pour le suivi technique de votre site. On pourrait le comparer à un électro cardiogramme. En effet, vous pouvez suivre en direct différents points de santé de votre site.

Pour vous inscire, vous allez dans Google webmaster tools avec votre compte google.

Cliquez sur le bouton rouge « Ajouter une propriété », une fenêtre va s’ouvrir pour renseigner l’url de votre site. Google vous proposera la méthode à suivre en fonction de votre hébergeur. A priori, vous n’avez rien à faire, google détecte pour vous les informations adaptées.

Suivez scrupuleusement les informations, vous verrez ce n’est pas vraiment compliqué. Attendez un petit moment (généralement quelques minutes). Puis validez

En cas de succès, vous voilà propriétaire confirmé.

Pour ceux qui ne comprennent rien aux zones dns ou qui ont peur de faire une connerie, il existe heureusement des méthodes alternatives, accessibles à tout le monde. Cliquez simplement sur l’onglet « autres méthodes » pour choisir celle qui vous convient le mieux.

Votre site devrait alors apparaitre dans votre console.

Récupérer le code de suivi Google analytics :

Je ne vais pas expliquer ici comment faire, la doc de google est particulièrement explicite. Mais ce qu’il faut savoir, c’est le suivi proposé par google qui vous aidera à améliorer votre positionnement dans le moteur de recherche qui génère aujourd’hui la grande majorité des visites.

Créer un thème enfant :

Lorsqu’on travaille avec wordpress, il y a une bonne habitude à prendre tout de suite c’est de créer un thème enfant. En effet, on souhaite régulièrement pouvoir faire des modifications sur son thème, y apporter des améliorations ou modifier le comportement général.

En créant un thème enfant, vous ne touchez pas au thème original mais « surchargez » celui-ci avec vos propres modifications. Si votre thème de base est mis à jour, vous n’écraserez pas toutes les petites ou grosses modifications que vous aurez fait et vous aurez toujours la possibilité de revenir en arrière très facilement.

La création d’un thème enfant peut différer d’un thème à l’autre, aussi je vous invite à vous référer à la doc de celui-ci. Mais à titre d’info, vous pouvez vous référer au Codex (la bible WordPress).

Si aujourd’hui, vous ne comprenez pas vraiment l’utilité de tel ou tel service, ne vous inquiétez pas, j’aurai l’occasion de revenir dessus à travers différents tutos et thématiques. Vous découvrirez alors, comment utiliser la puissance de ces outils pour améliorer votre présence sur le web.