C’est le rêve de beaucoup de français, mais tout le monde peut-il tenir des chambres d’hôtes ? Quelles sont les qualités et compétences requises ?

A priori, la création de chambres d’hôtes ne demande aucune qualification particulière, tout au plus on vous demandera de suivre une formation pour obtenir le permis d’exploitation. Cette formation d’une journée est un sésame obligatoire pour pouvoir ouvrir au public si vous souhaitez proposer également la table d’hôtes.
En dehors de cette formalité administrative, vous n’avez pas besoin d’aucun diplôme pour vous lancer.

Pourtant, tenir des chambres d’hôtes est un métier exigeant qui n’est pas possible pour tout le monde. Il y a en effet des compétences essentielles à avoir, certaines peuvent être innées, d’autres peuvent s’acquérir ou se renforcer. Petit tour du propriétaire idéal :

La polyvalence est probablement la principale caractéristique d’un hébergeur en chambres d’hôtes. Devant la professionnalisation du métier, il est devenu incontournable de maitriser ou connaitre différents métiers. Vous allez tour à tour devoir endosser la casquette d’un cuisinier, d’une femme de ménage, d’un standardiste, d’un jardinier, d’un bricoleur et bien d’autres choses auxquelles vous n’avez peut être même pas pensé.

Vous pouvez probablement automatiser certaines tâches comme l’entretien de la pelouse à votre robot-tondeuse, la gestion de votre planning à votre PMS (Property management system) ou déléguer certaines d’entre-elles  à un prestataire extérieur. Mais recevoir dans une maison d’hôtes ne peut se résumer à de simple aspects opérationnels.

Il vous faudra développer tout un tas de qualités autour de l’humain, car aimer l’humain est indispensable pour se lancer dans se métier. Cette facette bien qu’évidente n’est pas toujours bien mesurée dans toutes ses dimensions :

Pouvoir répondre aux questions des clients tout en préparant le repas du soir, trouver une solution de transport pour rejoindre un aéroport ou une gare… les sollicitations sont parfois nombreuses. Pour résumer, chaque client a ses petits problèmes que vous pouvez multiplier par chacun d’entre-eux et auxquels vous pouvez ajouter les vôtres. Il faut être sur tous les fronts à tout moment et être d’une très grande disponibilité. Savoir répondre aux exigences voire aux caprices de certains clients requiert parfois une bonne dose de patience tout en gardant le sourire et sans vous départir de votre bonne humeur.

Vous aurez également parfois à faire preuve d’autorité tout en usant de tact et de diplomatie pour vous préserver de l’arrogance ou du manque de savoir-vivre de certains clients. Lors de la création de chambres d’hôtes, on a parfois tendance à être trop gentil et à tolérer des comportements indélicats. Il est primordial de savoir préserver son intimité et se protéger soi-même.
Avec l’expérience et le temps, on s’aguerrit et l’on ne se fait plus « avoir » de la même façon. Mais le client est plein de ressources et trouvera toujours de nouvelles failles pour lesquelles il vous faudra trouver des parades astucieuses.

L’empathie est également une qualité indispensable. Vous serez surpris de constater à quel point vos hôtes peuvent très facilement lâcher prise et se confier s’ils se sentent à l’aise et vous sentent à l’écoute. L’humour est une arme redoutable pour créer une ambiance détendue propice aux rencontres et aux échanges. Les touristes ne viennent pas chez vous pour voir quelqu’un faire la gueule ou être de mauvais poil. En toutes circonstances, il faudra savoir rester le même et faire preuve de tolérance et de respect.

Si toutes ses qualités humaines sont l’apanage des métiers d’accueil, il y aura encore d’autres domaines où il vous faudra être en pointe. Je ne parlerai pas ici de tout ce qui à trait à l’entretien de la maison (ménage,bricolage, jardinage…) ou de la cuisine mais à toutes les compétences liées à la commercialisation de votre offre.

Il y a par exemple tout ce qui est en lien avec votre site Internet : mise à jour des plannings, publication de newsletters, vérification des positions dans les moteurs de recherche, inscriptions sur les annuaires (et bien d’autres petites choses).
Ce sont des aspects essentiels que vous devez très vite maitriser surtout si vous souhaitez en faire une activité professionnelle. Si vous n’y connaissez rien, ce sont des compétences que vous pouvez acquérir. Bien souvent, les chambres consulaires ou les labels organisent des journées ou des ateliers de sensibilisation.

Vous devrez également faire preuve de curiosité et avoir l’esprit entrepreneur. Suivre l’actualité liée au tourisme, être à l’affut des nouvelles tendances et parfois savoir prendre des risques. En terme de tourisme, ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera peut-être plus demain. Etre en veille permanente permet d’adapter son offre ou d’anticiper les changements à venir, c’est le seul moyen de tenir sur la durée.

Dernier point, c’est le courage. Les journées sont parfois longues et les repos de courte durée et du courage, il vous en faudra à revendre. Bien souvent premier levé et dernier couché la rigueur et votre sens de l’organisation seront vos principaux alliés. Croyez moi, avec le temps, on apprend à éviter les pas inutiles, à optimiser ses temps de travail ou à supprimer une recette délicieuse mais trop compliquée à mettre en oeuvre.
Et c’est aussi parce que les gens auront le sentiment que tout roule comme sur des roulettes qu’ils se sentiront d’autant plus à l’aise.

Le profil idéal existe-t-il vraiment ?

En fait, lorsque l’on se positionne dans une approche professionnelle, ces compétences sont bien souvent partagées en couple. Si chacun a ses propres domaines d’intervention il faut pouvoir venir en soutien de l’autre. Coup de bourre en cuisine, gros travaux dans le jardin on doit pouvoir tout faire, même si parfois il est nécessaire de le faire à deux.

Autre solution, c’est de sous-traiter certaines tâches mais attention, à trop sous-traiter vous risquez d’impacter négativement la rentabilité de votre entreprise. Ce sont des choix à évaluer, dans leur rapport pertinence/impact.

Si le couple ou binôme semble être la solution, il faut néanmoins rester très prudent.  Tout le monde n’est pas prêt à accepter de vivre et travailler H24 avec son conjoint ou son associé . Il n’est pas rare de voir des couples littéralement exploser sous l’effet de la fatigue et de la charge de travail.

Même si les médias ont tendance à dresser un tableau assez idyllique du métier, créer des chambres d’hôtes, les faire vivre et en tirer un revenu n’est pas de tout repos. Si vous pensiez un jour devenir riche tout en étant tous les jours en vacances, vous vous êtes trompé de voie.
Tenir des chambres d’hôtes est un métier très exigeant mais c’est aussi un métier passionnant et humainement très enrichissant alors si vous sentez d’attaque, n’hésitez pas, vous ne le regretterez probablement pas.