Dans la phase de maturation de son projet, on a toujours une conception idéale pour ne pas dire idéaliste de ce que l’on va proposer.
A moins d’avoir déjà un passé dans le métier,  il est toujours bon d’aller voir ce que proposent les concurrents les plus proches.
Vous allez me dire que la méthode est gonflée, mais quoi de mieux que de vivre en tant que client, l’expérience proposée par ces fameux concurrents.

Pour faire notre choix, nous nous sommes rendu sur Booking et avons sélectionné une chambre d’hôtes bénéficiant d’un bonne cote de popularité, à savoir une jolie note de 9,2 correspondant à « Fabuleux ».

Nous avons donc réservé une nuit… et pour tout vous dire, nous avons été plutôt déçus. Pourtant la réservation laissais présager une expérience plutôt positive….

Rapide coup d’oeil sur booking pour connaitre les disponibilités, et gentil, je passe un coup de fil en direct pour éviter au propriétaire de reverser les 15% de commission à la multinationale.

Chambre-hotes

Le cadre :
Située au coeur du village, dans une maison du XIVe siècle, cette chambre d’hôtes présente un cachet indéniable. Son escalier en pierre, sa cour intérieure et la vue dominante sur la vallée font de ce lieu chargé d’histoire, un lieu idéal pour poser sa valise, une nuit ou quelques jours.

La réservation :
Au téléphone, l’accueil est très agréable et professionnel… rien à redire de ce coté là. Notre réservation est enregistrée pour le soir même, avec une arrivée aux alentours de 17 heures.

L’accueil :
C’est le premier contact entre le propriétaire et ses hôtes, c’est un moment clé dans la relation… et pour le coup, on peut dire que ça été raté.
Non pas que l’accueil ait été froid, mais… après nous avoir salué, il m’a serré la main, mais pas celle de ma femme…
Très rapidement, il nous a ensuite fait visiter les lieux et nous a laissé seul dans notre chambre. Nous ne le reverrons que le lendemain matin…

La chambre :
La chambre spacieuse correspond au descriptif que nous avions vu sur leur site internet. Donc, dans l’ensemble pas de mauvaises surprises.
Si l’on dépasse le simple aspect factuel, nous avons tenté de porter un regard critique mais objectif sur la chambre proposée.
Nous avons apprécié l’aménagement global de l’espace, la propreté des lieux et le lit king-size de bonne qualité.

Par contre un certains nombre de points nous ont  « chagrinés » :

  • Un plateau de courtoisie qui n’en est pas vraiment un (2 sachets de thés, 2 sachets de cafés)
  • Un espace douche séparée de la chambre par un simple rideau, mais surtout l’absence d’un chauffage d’appoint (faisait froid en sortie de douche).
  • Un flacon familial « le petit marseillais » en guise de produits de toilettes.
  • Un manque d’homogénéité dans la déco (mais les goûts et les couleurs…)
  • Une seule vasque pour la toilette et un éclairage qui rend difficile le rasage ou le maquillage.
  • Des draps « d’hôpitaux » aux bords non surjetés.
  • Des tables de chevets plus hautes que le lit, et des lampes de chevets aux boutons inaccessibles sans quelques contorsions.
  • Sur le site, un spa était présenté, nous l’avons aperçu sur la terrasse, bâché… nous en avons déduit qu’il n’était pas accessible.

Nous n’avons pas voulu faire une inspection poussée en regardant sous le lit par exemple, s’il n’y avait pas de moutons ou en passant les doigts pour détecter d’éventuelles traces de poussières. Non, non, nous nous sommes juste contentés d’observer.
Vous allez penser que nous sommes très exigeants et que finalement ces détails n’ont assez peu d’importance. Vous aurez probablement raison, mais comme ce sont justement des détails qu’il est assez facile de les corriger et qui peuvent vraiment changer l’appréciation globale.
C’est sur, il ne nous ont pas empêché de passer une bonne nuit.

Le petit déjeuner :
Nous avons bien dormi et c’est bien reposé que nous nous sommes rendus dans la salle à manger pour prendre notre petit déjeuner.
Un croissant, du pain frais, 2 pots de confiture maison, un yaourt d’un producteur local (délicieux) et du jus d’orange qui n’en était pas (probablement du nectar d’oranges).
Pour donner une note un peu plus complète, deux bouts de saucisse sèche et un morceau de fromage tentaient désespérément de nous faire croire à un petit déjeuner amélioré.

Nous avons déjeuné en tête dans cette grande salle un peu vide, puis pendant quelques minutes, le maître des lieux est venus assurer le minimum syndical en terme de relations commerciales. Quelques banalités, pas vraiment de chaleur humaine… au final, c’était à peine mieux que dans un hôtel de chaine.

Le rapport qualité/prix :
Pour cette nuit en chambre d’hôtes classée trois épis, nous avons déboursé une centaine d’euros. Si comme dans l’émission « Bienvenue chez nous » nous avions du payer suivant nos propres critères, nous aurions laissé 70 à 80 € maximum.
Au delà des critiques formulées ci-dessus, nous avons principalement regretté le manque de présence du propriétaire (sa femme n’ayant même pas daigné venir nous saluer), l’absence de chaleur humaine, de contacts, d’échanges…
Si nous avions choisi un hôtel, nous aurions probablement eut aussi bien pour probablement moins cher.

A décharge, nous pourrions dire que nous sommes en fin de saison, que les propriétaires étaient fatigués… mais dans ce cas là, ne vaut-il pas mieux fermer boutique, plutôt que donner une telle expérience client ?

Qu’en pensez vous ?