Profitant des premiers jours du printemps, nous avons continué notre action de nettoyage/débroussaillage. Disons qu’avec ce soleil, j’étais particulièrement motivé.

La première chose que j’ai fait en arrivant sur le terrain, c’est d’installer une boite aux lettres pour pouvoir recevoir les missives des impôts et autres administrations.

Pas vraiment d’innovation de ce coté là, c’est une boite aux lettres, somme toute très classique.

La boite aux lettres


En fait ma motivation principale était franchement ailleurs… Sous les broussailles et autres arbustes défensifs, l’approche s’avérait être proche d’un véritable parcours du combattant. Mais ce puits mystérieux provoquait trop d’intrigues pour que je ne reste sans rien faire.

Malgré tout, après plusieurs épines dans les doigts, des griffures un peu partout… l’objectif était enfin en vue.
puit-terrain

Il fallait encore débarrasser le tas de détritus accumulés depuis des années (une brouette, un sceau, une bassine, des tuyaux, des bouteilles…) avant de pouvoir découvrir ce qui se cachait sous ces plaques.

puit

L’eau est à seulement 2 mètres, la partie haute du puits s’affaisse légèrement sur la gauche, mais il à l’air en plutôt bon état. On va certainement faire intervenir un puisatier pour le nettoyer et probablement le buser… mais ça c’est une autre histoire que je ne manquerai pas de vous raconter.

En attendant, j’ai encore plusieurs mètres cubes de branchages à broyer….