Il y a un peu plus de 2 ans, lorsque nous avons débuté nos recherches, nous étions parti dans l’idée de rénover une vieille bâtisse. Nous imaginions trouver un bien avec une histoire, un cachet… bien que nous pourrions transformer, aménager en fonction de nos désirs et besoins.

Nous avons donc pendant longtemps orienté nos recherches sur du bâti ancien mais nous n’avons jamais réussit à trouver la perle que nous cherchions. A chaque fois, il y avait un point point qui clochait comme par exemple :

  • Biens trop isolés : nous avons parfois trouvé de charmants petits corps de ferme mais l’idée de vivre loin de tout a clairement été un obstacle que nous ne souhaitions pas franchir.
  • Absence de terrain attenant, ou surface insuffisante : nous avons également déniché de petits bijoux dont certains n’avaient pas le moindre m² de jardin. Pour nous c’était rédhibitoire, proposer une chambre d’hôte en milieu rural sans la moindre once de terrain (ou un terrain trop petit) était totalement inconcevable.
  • Biens déjà restaurés : nous avons également visité des maisons qui avaient déjà été totalement ou partiellement restauré. A chaque fois les aménagement réalisés par le propriétaire ne pouvait convenir à notre projet sans tout recasser. Et si légitimement, le vendeur souhaitait retomber sur les frais engagés, le prix d’achat, plus les travaux de démolition et d’aménagement, alourdissaient considérablement le budget à prévoir. D’un simple point de vue économique, c’était inenvisageable.
  • Biens ou travaux trop importants : nous nous sommes également surpris à rêver sur des sites au potentiel énorme, comme cet ancien hameau avec un énorme cachet et ses 25 ha de terres autour. Mais si l’on voyait bien le potentiel d’un tel lieu, l’idée de partir pour au moins dix ans de rénovation, nous a rapidement fait entendre raison.

Petit à petit, l’idée de partir de rien, pour construire notre propre projet a fait son chemin. Nous avons donc élargit notre champ de recherche aux terrains nus.

Bien souvent, les chambres d’hôtes sont associées à un patrimoine ancien et beaucoup de clients aiment à se retrouver dans une maison chargée d’histoire.
Pourtant dans les différentes chartes, il n’existe aucun obstacle à la création de chambres d’hôtes dans une construction neuve.

Au final, nous sommes rendus compte que ce choix était le plus pertinent et ce pour plusieurs raisons :

  • une construction à notre image et dont le profil serait vraiment adapté à notre activité
  • un coût de construction qui serait probablement proche de celui d’une rénovation (l’avenir nous le dira).
  • une maitrise complète de la conception à la construction (choix des matériaux, des surfaces, des aménagements).

Au final, la principale contrainte à laquelle nous allions être confronté c’est de devoir imaginer un bâti de caractère en adéquation avec le positionnement commercial que nous envisageons de prendre.

Je ne saurais dire si la recherche d’un terrain est plus simple, mais le cahier des charges s’en trouve relativement simplifié (une surface et une localisation optimum) et à notre grande surprise, nous avons très rapidement trouvé le terrain de nos rêves.

Pour la petite histoire, lorsque j’ai vu l’annonce et les photos nous étions vraiment professionnellement trop occupés pour envisager aller faire une visite.
3000 m², viabilisé avec une superbe vue et sur une zone touristique très forte … tout pourtant était là pour nous faire craquer. J’ai donc attendu quelques jours que mon emploi du temps s’allège pour prendre contact avec le vendeur.
Malheureusement, au premier coup de téléphone, celui-ci m’annonce qu’il a vendu le terrain la veille. Pour nous la déception est grande…Pourtant, un mois plus tard, grâce aux alertes email, je vois l’annonce réapparaitre et m’empresse alors de recontacter le vendeur. Une visite est programmée dans les jours qui suivent.
D’emblée, nous sommes sous le charme du site. Le précédent acheteur s’étant rétracté, nous décidons après quelques négociations de nous porter acquéreur.

Sans nous parler, nous avions vu là, ma femme et moi… un signe du destin qu’il ne fallait pas laisser passer. Ce terrain était pour nous…